Collège Doctoral Paris – Jérusalem

Présentation

Le Collège Doctoral Paris-Jérusalem : de l’université à l’action sociale de terrain

La thématique principale développée au sein de ce collège interdisciplinaire concerne les rapports entre le Sujet et l’Institution, les médiations psychosociales et interculturelles : quel est le rôle exercé par l’Institution comme outil de régulation ?

Le Collège Doctoral Paris-Jérusalem est une structure de formation à la recherche par la recherche, qui organise des échanges entre doctorants francophones européens et originaires des pays du pourtour méditerranéen, inscrits dans des établissements d’enseignement supérieur et désirant se consacrer à la recherche dans leurs champs disciplinaires respectifs. Il rassemble des professeurs et chercheurs en psychologie clinique, en psychologie sociale, en sociologie, en philosophie, en droit, en sciences de l’éducation, en économie et en art.

Les étudiants sont inscrits régulièrement en thèse dans une université européenne, ou partenaire en codirection ou en cotutelle de thèse – et participent aux activités scientifiques du Collège Doctoral.

Le Collège Doctoral Paris-Jérusalem réunit des étudiants mais aussi des chercheurs de différentes disciplines, des professionnels et intervenants en milieu social (responsables d’association, psychologues cliniciens, psychanalystes, éducateurs spécialisés, animateurs artistiques, etc.) et enfin des spécialistes des questions sociales.

Le public cible : des doctorants francophones palestiniens, israéliens et européens

Le Collège Doctoral Paris-Jérusalem s’adresse à des chercheurs en sciences humaines, à des professionnels et aux acteurs du champ social qui interviennent auprès de populations en difficulté. Les doctorants participant à ce programme de recherches sont pour la plupart des travailleurs du champ social expérimentés, en contact permanent dans leur profession avec des personnes en grandes difficultés, fragilisées ou marginalisées. Ils sont souvent confrontés à la rigidité du système institutionnel et à son incapacité parfois à faire face à la détresse humaine.

L’intérêt de ce Collège Doctoral se situe dans sa double fonction :

  • Créer un réseau d’échanges à partir de l’élaboration des expériences de terrains qui sera mis à la disposition des chercheurs et des décideurs sociaux ;
  • Réinventer et redynamiser les pratiques professionnelles grâce à l’apport de théories sociales innovantes.

Un Groupe d’étude non seulement interdisciplinaire, mais également interculturel

Une priorité est accordée aux recherches s’inscrivant dans le contexte des sociétés françaises, européennes, israélopalestiniennes, du Proche-Orient et des pays méditerranéens.

C’est un lieu unique d’échange où des professionnels de diverses origines culturelles et religieuses se rencontrent dans une espace de respect mutuel, de créativité humaine et scientifique.

Une fois que l’étudiant a validé sa thèse, il pourra intégrer au sein des équipes de l’association Beit Ham ou de son pays d’origine, ces méthodes de médiations et d’actions sociales et mettre concrètement à contribution la formation qu’il aura reçue au Collège Doctoral Paris-Jérusalem.

Phases de développement du Collège Doctoal

Phase d’initiation – année universitaire 2009-2010

Un premier groupe de 10 doctorants sont inscrits dans le cadre des Universités Paris VII et Paris XIII.

Phase de développement – année universitaire 2010-2011

Inscription d’un deuxième groupe, pour au total 25 doctorants, à Paris VII et XIII.

Des étudiants israéliens et palestiniens constitueront ce deuxième groupe.

Phase de consolidation – année universitaire 2010-2011

Mise en place d’un programme de Master 2 dans l’objectif d’accueillir des étudiants français, israéliens et palestiniens. L’université Paris V et l’Institut Catholique de Paris devront s’adjoindre au programme de Master 2 sous l’égide du CNRS-CNRJ.

Année universitaire 2011-2012

Le Collège Doctoral accueillera aux total 40 étudiants en Doctorat et en Master 2. Tous les instituts d’enseignement supérieur partenaires sont alors engagés.

Publications et conférences : le partage des connaissances

L’expérience des professionnels du Collège Doctoral sera partagée par l’intermédiaire :

  • De la publication d’un rapport annuel diffusé auprès des professionnels du travail social,
  • D’un Colloque annuel au Sénat, en présence des maires et des responsables municipaux impliqués.

Conditions d’admission

Les candidats doivent être titulaires d’un Master 2 Recherche ou d’un D.E.A (Diplôme d’Etudes Approfondies), délivré ou reconnu par l’une des universités partenaires. Ils doivent également posséder une maîtrise suffisante de la langue française pour l’écriture d’une thèse de doctorat. Ceux qui ne remplissent pas ces conditions devront présenter un dossier avec leurs acquis académiques et professionnels à la commission d’équivalences de l’université où ils souhaitent s’inscrire.

L’administration du Collège Doctoral offre ses services pour l’information et l’orientation des étudiants dans leurs démarches d’inscription, leur recherche d’une équipe d’accueil, d’un directeur de thèse et aussi d’aides financières.

La France médiatrice de tensions sociales, religieuses et culturelles

La France et Paris, facilitateurs du projet

L’engagement d’universités françaises favorise l’implication des universités israéliennes et palestiniennes sur un projet commun, apporte son savoir-faire en matière de travail social et soutient ainsi la double fonction du Collège Doctoral :

1. Offrir une interface académique France – Israël – Palestine
Création d’un réseau d’échanges à partir des expériences de terrain à la disposition des chercheurs et travailleurs du champ social.
2. Assurer une formation originale des travailleurs du champ social
Par la réinvention et la redynamisation des pratiques professionnelles grâce à l’apport de théories sociales innovantes.

L’Université française est ainsi la médiatrice des tensions sociales, culturelles et religieuses, et facilite les relations israélo-palestiniennes et plus largement les relations au Proche-Orient et en Europe.

Les instituts d’enseignement supérieur partenaires du projet

  • France : Universités Paris V, Paris VII, Paris XIII, Institut Catholique de Paris.
  • Palestine : Université El Quds (Jérusalem Est)
  • Israël : Université Ben Gourion (Beer Sheva, Néguev)
  • France – Israël : Centre Français de Recherche à Jérusalem (CRFJ-CNRS)
  • Autres partenaires ultérieurs : Universités de Nice, Paris XII, Fribourg et Genève (Suisse), Catane (Italie).

COORDINATION DU COLLEGE DOCTORAL

Coordination pédagogique

  • Joëlle Bordet – France

Chercheuse et psychosociologue du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB) depuis 1989. Spécialiste des questions de prévention de la délinquance et de lutte contre la violence. joelle.bordet@cstb.fr

  • Eyad Hallaq – Palestine/Jérusalem Est

Directeur du Département de psychologie clinique de l’Université palestinienne El Quds. drhallaq@yahoo.com

  • Henri Cohen-Solal – Israël/France

Fondateur de Beit Ham, psychanalyste et formateur. Il enseigne à l’Institut Catholique de Paris et à l’Université de Beer Sheva de Jérusalem. Il a reçu le Prix « Jérusalem – Teddy Kollek » en 2002, le Prix « Gaston Tenoudji » et la « Médaille de la ville de Grenoble » en 2003, pour son action sociale, et en 2008 le « Prix de la présence française à l’étranger », distinction du Sénat. beitham-france@hotmail.fr

  • Tsvia Walden – Israël/France

Psycholinguiste et directrice du département de l’enseignement de la méthode ‘Beit-Ham’ à l’Université de Ben-Gourion. zvival@netvision.net.il

  • Olivier Tourny

Directeur du Centre Français de Recherche à Jérusalem (CNRS-CRFJ). olivier.tourny@crfj.org.il

Administration et renseignements

Paris : Haguit GREILSAMMER : doctorante en psychologie clinique, coordinatrice du Collège Doctoral à Paris. Tel. : (+33) 633417580 Courriel : hagitji@gmail.com

Jérusalem : Yonah ZIANGA : docteur en sociologie, coordinateur du Collège Doctoral à Jérusalem - Tel.: (+972) 542107444 Courriel : collegedoctoralpj@gmail.com

Autres membres du corps professoral du Collège Doctoral Pi4

  • Alean AL-KRENAWI : psychosociologue, professeur à Ben-Gourion & responsable du département du TravailSocial.
  • Stephan BENSIMON : directeur de l’IFOMENE, Institut de Formation à la Médiation et à la Négociation - Institut Catholique de Paris
  • Fethi BENSLAMA : psychanalyste, professeur à Paris VII, responsable de l’UFR des Sciences Humaines Cliniques & directeur de recherche au Centre de Recherche « Psychanalyse et Médecine »
  • Jacquy CHEMOUNI : professeur de psychopathologie & de psychologie clinique à l’université de Caen, directeur de recherche au Centre de Recherche « Psychanalyse et Médecine » (Paris VII)
  • Sophie DE MIJOLLA-MELLOR : psychanalyste – membre du IVe groupe, professeur à Paris VII, directrice de l’école doctorale « Recherches en Psychanalyse » & directrice de recherche au Centre d’Etudes en Psychopathologie et Psychanalyse
  • Didier FASSIN : médecin, anthropologue & sociologue, professeur à Paris XIII, directeur d’études en sciences sociales à l’EHESS
  • Christian HOFFMANN : psychanalyste, professeur à Paris VII & directeur de recherche au Centre de Recherche « Psychanalyse et Médecine »
  • Sari NUSSEIBEH : professeur de philosophie, président de l’université El-Quds.
  • Gérard RABINOVITCH : philosophe, chargé de recherches au Centre de Recherche « Sens, Ethique, Société » (Paris V)
  • Jean-Jacques RASSIAL : professeur de psychopathologie clinique à l’université d’Aix-Marseille I, responsable du laboratoire de psychopathologie clinique & psychanalyse
  • Edwige RUDE-ANTOINE : docteur d’Etat en droit, directrice de recherches & responsable du Centre de Recherche « Sens, Ethique, Société »
  • Alain VANIER : psychanalyste, professeur à Paris VII, directeur de recherches & responsable du Centre de Recherche « Psychanalyse et Médecine »
  • Daniel VERBA : sociologue, maître de conférence en sociologie à Paris XIII, directeur de l’IUT de Bobigny (Paris XIII) & membre de l’IRIS
  • François VILLA : directeur de recherche au Centre de Recherche « Psychanalyse et Médecine » (Paris VII).
Bienvenue !
Carrefour des mondes et des cultures a pour objet de développer le dialogue interculturel. L'association soutient tout particulièrement des projets israélo-palestiniens. Elle relaie les initiatives interculturelles prises à Paris, qu'elles soient laïques ou interreligieuses.
Liste de diffusion